Des étudiants en sciences ont testé leurs expériences sur leurs camarades... celles-ci n'ont pas toujours donné le résultat souhaité. Oups !
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 La fontaine des souvenirs [PV Mathis]

Aller en bas 
AuteurMessage
Katherin Sheppart
Explore la Fac
Katherin Sheppart

Féminin Nombre de messages : 40
# LABO : 6 -Mutante
Date d'inscription : 10/01/2009

Dossier Scientifique
Relations:
Capacités: Je partage mon corps avec mon défunt frère. Vous ne me croyez pas ? Demandez-lui.
Année: Troisième

La fontaine des souvenirs [PV Mathis] Empty
MessageSujet: La fontaine des souvenirs [PV Mathis]   La fontaine des souvenirs [PV Mathis] Icon_minitimeJeu 15 Jan - 23:40


    Assise aux pieds de la célèbre fontaine Swann j'attendais. J'attendais que la nuit tombe, qu'il pleuve, qu'il neige, que quelqu'un vienne me chercher pour m'emmener dans son palais du bout du monde. En fait je ne sait pas trop ce que j'attendais, j'attendais, c'est tout. Un bloc à dessin à la main, je laissais mon crayon divaguer sur le papier et dessiner de magnifiques courbes. Mon esprit se perdait dans les abîmes de mon subconscient faisant remonter à la surface de nombreux souvenirs.

    Je me souvenait de ce jour là, sur cette même place, j'avais fait une rencontre qui m'avait beaucoup aidée. Il ne faisait pas particulièrement beau mais la température était assez agréable. Je me rendait à l'université. C'était mon huitième jour et je n'avais pas encore très bien retenu le chemin. J'avais des papiers, des plans, des consignes, et mon emploi du temps dans les bras et je commencai à flancher sous le poids de tous ces documents. Il me restait encore du temps avant mon premier cours de la journée mais je ne sentais pas à l'aise. J'avais beaucoup de mal à m'intégrer dans ce nouvel établissement. En fait je ne faisait pas vraiment d'efforts, j'étais trop mal. La perte de mon frère m'affectait toujours et j'avai beaucoup de mal à m'en remettre. C'est donc, perdue dans mes pensées -comme je l'étais aujourd'hui- que je me heurtai à quelque chose que, du premier coup, je n'arrivai pas à identifier. J'étais tombée et ,bien évidemment, tous mes papiers aussi. Je tentai de rammasser toutes les feuilles quand je vis une silhouette - apparemment la personne que j'avai heurtée - se pencher vers moi et m'aider avec mes papiers. Tellement banal avai-je pensé, tellement cliché. La silhouette était en fait un jeune homme plutôt mignon qui m'adressait un sourire magnifique. Il m'avait dit quelque chose qui m'avait fait rire, je n'arrive plus à me rappeler de quoi il s'agissait. Une fois toutes mes affaires de retour dans mes mains j'adressai tous mes remerciements les plus sincères à cet inconnu qui avait bien voulu m'aider. J'appercu également qu'il possédait lesmêmes documents que moi. Il m'avoua que lui aussi était nouveau à l'université. Ainsi m'étai-je fait mon premier ami. A partir de ce jour, nous étions toujours fourrées ensembles. Jamais l'un sans l'autre. Il me taquinait souvent, j'adorais son humour. Certaines personnes avaient pris l'habitude de m'appeler Kat', diminutif commun à Katherin, lui m'appelait "Kit Kat". Et puis vint la deuxième année. Nous nous étions à présent intégrés et avions chacun des amis. Nous avons dû choisir tous les deux un labo mais nos interêts n'étaient pas les mêmes et nous nous sommes donc vus obligés de nous séparer. Il a prit le labo sept et moi le six.

    A présent nous nous voyons de moins en moins souvent. Bon, je sais qu'on s'est fait de nouveaux amis, qu'on a tous ces trucs de labos mais quand même, je trouve ça dommage, c'est quand même grâce à lui si j'en suis là ou j'en suis à présent. Je le considère comme mon meilleur ami et franchment j'aimerai qu'on se voie plus souvent.

    J'étais donc assise au pied de cette fontaine, rêveuse, comme à mon habitude, grifonnant de-ci de-là. L'endroit où j'étais était légèrement arrosé à cause de quelques défauts d'angles sur la fontaine. Je me sentais bien. Vraiment bien. Du mojns jusqu'a ce que cette voix dans ma tête vienne troubler mon instant de paix intérieure. Non pas cette voix que vous appelez "conscience" et qui, dans Walt Disney est représentée comme un criquet bien habillé. Non, ce n'était pas ça. La voix que j'entendait était bel et bien réelle. Et c'était celle de mon frère. Depuis cette expérience demon albo, mon frère est en moi et franchement ce n'est pas facile tous les jours. Il fait sans arrêt des commentaires sur tout. De temps ne temps ça devient insupportable, je suis obligée de prendre trois cachets d'aspirirne pour le faire taire. Aujourdh'ui il ne m'avait pas beaucoup ennuyée, il s'était contenté de faire deux ou trois remarques pas plus. Là, il m'avait troublé dans mes rêveries. «Chuut ! Tais-toi !» lui avai-je soufflé, dans un murmure presque inaudible. Il se tut, je pu reprendre mes rêveries quand je sentis quelqu'un s'approcher...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathis Scottlier
Découvre la Fac
Mathis Scottlier

Féminin Nombre de messages : 15
Age : 28
# LABO : membre mutant du groupe 7.
Date d'inscription : 05/01/2009

Dossier Scientifique
Relations:
Capacités: nothing for the moment
Année: seconde (2éme)

La fontaine des souvenirs [PV Mathis] Empty
MessageSujet: Re: La fontaine des souvenirs [PV Mathis]   La fontaine des souvenirs [PV Mathis] Icon_minitimeSam 17 Jan - 2:58

Cela faisait un bon moment que je trainais dans les couloirs. Je réfléchissais, tout en remarquant qu'au bout d'une demi heure j'étais dans les couloirs. Je me tape la tête, en faisant un retour en arrière. J'allais me perdre. Enfin façon de parler. L'établissement était tellement immense, que j'aurais mis la nuit entière a retourner dans mon dortoir si je ne m'était pas réveiller. Je faisait des signes a quelques personnes a mon passage. Dont certain, je leur faisait la bise. Pas mal de gens me connaissent, comme le plus marrant de l'université, ou tout simplement comme deux pieds gauche. En tout cas on m'appréciait bien. C'était même troublant. Obligé, il y a des personnes qui me détestent... J'avais mis un pantalon coupe droite couleur ébène, une chemise a manche courte blanche, avec un gilet beige. Le tout très bien assortit. Dans mes pensées, je me rappelle d'un couloir, que je venait de passer, mais plus précisément d'une ancienne amie.

Ah oui, ce fameux jour de la rentrée... Quel délicieux souvenir avec cette fille...Je venais d'arriver, je n'avais pas mon jumeaux, a l'ordinaire, on allait a toutes nos rentrées ensembles. Mais cette fois ci, chacun a voulu faire son propre chemin. Lui a Yale, moi ici a Philadelphie, Université des Sciences. Ce jour la, tête en l'air que j'étais, je regardais ma carte pour savoir ou j'allais. Et la, en plein milieu de l'après midi, Bang! J'ai eu mal a mon épaule gauche. Je regardais la fille qui m'avait cogné. Très jolie d'ailleurs, alors je me précipitait sur ses papiers qu'elle avait fait tomber au sol. " Pour une fois que c'est pas moi l'idiot qui se cogne, Roh, je vais avoir une de ses bosse, ça existe sur l'épaule" J'avais rigolait a ce moment la, j'avais même dit n'importe quoi, au moins cela la faisait rire. Pour détendre l'atmosphère. Et je fis la connaissance de Katherin Sheppart. Et puis, on est devenu ami. J'adorais la taquiner, comme, oh dis donc, t'es pas très jolie jolie avec ce khôl qui coule la, ou bien encore, t'as pas poussé de la poitrine? Oui bon, c'était des truc vraiment débiles, mais en fait je l'adorais plus que tout au monde. Je la considérais comme ma meilleure amie, dommage d'ailleurs. Le surnom que je lui donnais! Ahah je m'en rappelle encore! Kit Kat, de un, c'était un diminutif, de deux, j'aime pas faire comme tout le monde, et de trois j'avais un faible pour les kit kat, un peu comme elle...On étaient inséparables, certaines personnes pensaient qu'on sortirait ensembles. Curieusement, cela ne c'était jamais produit. Mais les mois passèrent, puis vint la deuxième année. Nous nous étions à présent intégrés dans l'université et avions chacun des amis, beaucoup de filles de mon coté. Nous avons dû choisir tous les deux un laboratoire nos intérêts n'étaient pas les mêmes, j'aimais le temps et elle ce qui touchait a la mort, a l'au delà. J'ai jamais rien eu contre son idée, que j'ai toujours respecter.; nous nous sommes donc vus obligés de nous séparer. Elle avait prit le labo 6, quand a moi, le 7.

Je revenais a mes esprits, ma Kit Kat me manquait beaucoup, comme c'est dommage que nous nous soyons un peu quittés. C'était la belle vie avec elle.

Je sortait du bâtiment pour me joindre au B E N J A M I N FRANKLIN PARKWAY. J'avançais paisiblement, tranquille, vers la fameuse fontaine Swann. La je me rappelle d'un souvenir qui ma marqué, et aujourd'hui encore. Ma rencontre avec Katherin. J'avançais, dans l'espoir, une chance de la revoir. Je sais pas vraiment pourquoi. Mais la ce que je vis, me fit fondre de bonheur. Un rêve? Un mirage? Pour voir de plus prés ce que je croyais voir, je me rapprocher a pas rapide vers cette forme soudainement connue. Puis a quelques mètres, je ne cru voir ce que je voyais. Un sourire immense se percevait sur mon visage. Je m'arrêtait, regardant la fille assise devant moi, sur le rebord de la fontaine.

-Kit Kat?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katherin Sheppart
Explore la Fac
Katherin Sheppart

Féminin Nombre de messages : 40
# LABO : 6 -Mutante
Date d'inscription : 10/01/2009

Dossier Scientifique
Relations:
Capacités: Je partage mon corps avec mon défunt frère. Vous ne me croyez pas ? Demandez-lui.
Année: Troisième

La fontaine des souvenirs [PV Mathis] Empty
MessageSujet: Re: La fontaine des souvenirs [PV Mathis]   La fontaine des souvenirs [PV Mathis] Icon_minitimeDim 18 Jan - 22:50

    Je levai la tête, réactive à ce surnom qui était le mien. Avant même que mon regard n'arrive à hauteur du visage de mon interlocuteur, je sus qui il était. Tout d'abord à cause de sa voix, ce timbre que je connaissait si bien, ensuite parce que ce surnom, c'était lui qui me l'avait donné et que personne d'autre ne m'appelait comme ça, enfin parce que ce ne pouvait être que lui. Mathis. Quand j'apperçu enfin son visage plus aucun doutes n'étaient possible. C'était lui, c'était bien lui. C'est marrant, je pensait à lui et il apparaissait. Est-ce que si je pensait à Leonardo DiCaprio il allait lui aussi apparaître ? Je tentai l'expérience, rien en se produisit. Je m'en doutais. Enfin, pour revenir à Mathis, j'étais à présent debout, droite en face de ce jeune homme qui n'avait pas tant changé depuis notre première rencontre. A l'exeption peut-être, de l'expérience qui se laisait à présent sur ses traits fins. Je savais qu'il avait choisi le labo sept, la filière du temps. Je me demandai ce qu'il avait fait, où avait-il voyagé, quelles aventures lui étaient arrivés... Un sourire fendit mon visage. J'étais si heureuse. Cela me parraissait une éternité que nous ne nous étions pas vus. J'avai des tonnes de questions à lui poser. elles se bousculaient toutes dans ma têtes mais je me retenai, je ne voualit pas tout précipité et manquer de le mettre mal alaise. Quand enfin, je parvint à ouvir la bouche et à articuler quelques mots, je sortis la chose la plus banale qui soit, je me faisait honte à moi même. « Mathis...» Heureusement, je me rattrapai bien vite en lui sautant au cou. Il sentait bon. Comme toujours. Il n'avait vraiment pas changé. « Ben alors, t'attends quoi pour l'embrasser ? » Evidemment, il fallait que mon crétin de frère vienne gâcher ce beau moment de retrouvailles. Mon frère qui en plus était mort. Je chuchotai le plus bas possible. « Qu'est-ce que tu racontes ? S'il-te plait, taits-toi ! »
    Je sentis Mathis m'écarter doucement, je devai sans doute l'étouffer sous mon étreinte. Il m'adressa ensuit eun petit regard intérogateur. Il devait avoir entendu ma remarque à mon frère. Je rougis. Je bafouillai. « Heu... hum. En fait... ouais enfin, c'est une longue histoire. » Je me rappelai soudainement que nous n'avions jamais parlé de nos expériences respectives dans nos labos. Je savait que lui, avait voyagé dans le temps mais c'était uniquement parce que c'était la seule chose que faisait ce labo. Lui ne savait rien de mon parcours. Devrai-je lui dire ? J'hésitait. Je me résignai. Si il voulait savoir, il me demanderai, je le connaissais. Je souris de plus belle. Il était tellement agréable de le revoir. J'espérai que cette nouvelle rencontre allait déboucher sur une restauration de notre ancienne amitié et ferait que nous nous verrions de plus en plus. Je l'étreignit une nouvelle fois déposant au passage un baiser sur sa joue et reçevant une fois de plus les remarques de mon frère qui s'était apparemment réveillé de sa journée étonnement calme. Il n'avais pas parlé de toute la journée et là il se mettait à beugler dans ma tête. Et quand je pense à ceux qui se plaignent d'avoir un frère ou une soeur. Si ils savaient ce que c'est de l'avoir en permanence avec soi, dans la tête. Je me concentrai afin de ne pas le laisser bouger à ma place. Je savait qu'il était capable de tout.


[désolée, je n'avais plus trop d'inspiration Razz ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




La fontaine des souvenirs [PV Mathis] Empty
MessageSujet: Re: La fontaine des souvenirs [PV Mathis]   La fontaine des souvenirs [PV Mathis] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
La fontaine des souvenirs [PV Mathis]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les souvenirs...
» Quelques souvenirs de fête ...
» Mes livres albums souvenirs...
» La Grande Fontaine de Kiri
» Gardes de la Cour de la Fontaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Little Scientist :: B E N J A M I N FRANKLIN PARKWAY :: Swann Fontaine-
Sauter vers: